Editorial de l’Observateur du Fonds Mondial

1. EDITO
27 Apr 2022
Une stratégie qui suscite de vifs débats

Chers abonnés

Tant de travail accompli par le Secrétariat du Fonds Mondial afin d’accoucher de la prochaine stratégie 2023-2028 ! Et pourtant, il y a encore des critiques. Mais soyons honnête, il fallait s’y attendre étant donné l’ampleur de la tâche. En effet, cette stratégie est unique. Rendez-vous compte, elle a été conçue au milieu d’une pandémie mondiale et conçue entièrement à distance.

Les parties prenantes sont passionnées et leurs critiques constructives (oui, elles le sont), notamment en ce qui concerne la manière de mettre en œuvre la Stratégie, le fameux « comment ». Car leurs critiques vont de pair avec un soutien indéfectible au Fonds Mondial et à son travail remarquable.

Le Secrétariat a répondu favorablement aux requêtes visant à instaurer plus de discussion sur cette question cruciale. Une lettre du Président et du Vice-Président du Conseil datée du 20 avril a annoncé des changements dans le calendrier afin de refléter les opinions des parties prenantes. Sur ce sujet, lisez notre article qui décortique le programme de la réunion du Conseil.

Notre deuxième article analyse l’impact de l’engagement américain concernant la 7ème reconstitution des ressources : deux milliards de dollars soit 30% de plus que ce qui est requis de la part des bailleurs et des maîtres d’œuvre. Est-ce réaliste dans le climat financier actuel ? 

Notre article suivant « Forger une approche régionale commune pour la septième reconstitution des ressources du Fonds Mondial » vous informe sur la réunion régionale qui a eu lieu à Nairobi et qui a rassemblé 19 pays de l’Afrique sub-saharienne. Le but, préparer un plaidoyer commun des pays africains pour soutenir la 7ème reconstitution des ressources.

Nous vous avons aussi préparé une synthèse concernant les projets du Secrétariat concernant sa Théorie du Changement et le comment de la mise en œuvre de la prochaine stratégie. Accrochez-vous, c’est complexe, mais nous avons tout fait pour vous décrypter l’essentiel y compris les parties les plus compliquées. Nous n’avons pas pu vous faire un compte-rendu de tous les détails, ni de tous les points de vue. Mais nous espérons que l’essentiel a été couvert. Le point commun a été de demander plus de discussions sur ce sujet, ce à quoi le Conseil a répondu de manière positive. Notre dernier article résume le rapport de l’Inspecteur Général sur son audit des subventions au Nigeria.

Nous terminons sur le rôle des agents fiscaux employés par le Fonds Mondial dans les pays où les activités financières requièrent une surveillance particulière.

C’est un sujet difficile mais une chose est claire : le temps semble venu de revoir le modèle. Qu’en pensez-vous ?

A vos calendriers !

Le Conseil se réunit début mai. Comme le veut la tradition, Aidspan publiera un numéro spécial de l’OFM juste après la réunion pour vous faire un compte-rendu au plus près.

N’hésitez pas à aimer (ou ne pas aimer) et à faire des commentaires sous nos articles. Sans votre opinion, nous ne pouvons pas nous améliorer ni adapter notre contenu à vos souhaits.

Si vous aimez l’OFM, que les informations que nous vous donnons sont utiles dans votre travail, n’hésitez pas à recommander notre lettre à vos collègues. Nous serions heureux de les ajouter à notre liste d’abonnés. Ecrivez à ida.hakizinka@aidspan.org pour tout commentaire ou requête.

L’équipe éditoriale d’Aidspan


Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment